Kuna Yala

Nous sommes installés sur un emplacement au sein d’une association à vocation de partage de lieu, avec habitat nomade ou alternatif. Le lieu à première vue ne paye pas de mine, je dirais même que c’est Bagdad. On fait connaissance avec les locataires. Un endroit où l’envie de partager, où l’union fait la force. Nous nous attendons à voir un grand potager ainsi que de la permaculture, un endroit à atelier pour enfant, un terrain entretenu puisque plusieurs bras sont là. Mais non, ce fut pas si beau. Ensuite le terrain ressemble (mais n’est pas) plutôt à un terrain vague vraiment pas assez entretenu. Nous aurions pu hésiter à rester, mais la curiosité et l’envie de faire connaissance à gagné.

Finalement nous sommes intéressés. Oui il y a beaucoup de choses à faire et un sacré coup de motivation à redonner au groupe qui est passé par quelques inconvenances et événements qui font comprendre l’état du terrain. Aussi sachant que cela fait quelques mois qu’il n’y a plus de pluie qui tombe sur le terrain, c’est ça le sud. Au moins ici on est sûr qu’il y a quelques choses à faire. Il faut désherber, ranger un hangar, créer quelques installations pratiques. Bref de fil en aiguille nous mettons la main à la pâte, tout le monde se remet en marche et ça fait plaisir à tout le monde. Les locataires sont vraiment des gens appréciables et authentiques.

un super repas du soir

Bref 2 mois ici normalement pour donner ce qu’on peut donner, améliorer notre habitation à nous aussi, visiter les environs et du plaisir. La solidarité est au rendez vous. A force de les connaître eux et leur histoire nous comprenons pourquoi il y a eu un déclin ces 2 dernières années et en résultat cet état de paysage désolé. Nous avons l’envie de donner l’impulsion, de redonner l’envie d’y remettre de l’énergie. Le coup de pouce qui fait du bien.

Bien installé dans des températures avoisinant les 38C° depuis au moins un mois. Alors depuis que l’on est parti nous rencontrons quelques difficultés. Un manque de motivation à bricoler notre maison par cette chaleur alors que certains équipements sont vraiment nécessaires. Autre difficultés de toutes parts est de faire travailler les grands. Comment être concentré devant les devoirs avec une telle chaleur ? En plus le matin nous filons un coup de main à l’asso ou alors nous bricolons et le soir vers 21h trop fatigués.

Mince ! MAUVAIS pARENTS ?!

Aimer se retrouver

Au moins nous avons réglés le problème de panneaux solaire. Mais franchement même si on ne « souffre » plus de la chaleur avec l’habitude, bah Il Fait Trop CHaud !!! Travailler c’est dur ! Et parfois on s’y met quand même.

Le joli potager désherbé donne ses fruits ; framboises, tomates, courgettes, aubergines etc…

Et oui la chaleur est toujours d’actualité. Nous arrivons à la fin de notre séjour. Nos moments ici ont juste été géniaux. Vraiment les colocataires sont extras. On ne peut que bien s’entendre. 2 mois ici quelques travaux et surtout une belle entente. Et même malgré les motivations souvent la chaleur est plus forte que nous. Mais qu’importe quand nous nous y mettons nous sommes efficaces. Bientôt le départ, forcément cela va serrer les cœurs.

Merci KUNA YALA été 2019 pour l’accueil !

Ce contenu a été publié dans Duo Parents. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *