Penser à moi vraiment

Après 4 enfants, 4 congés maternité + 1 congé parentale rallongé et la décision de vivre une vie hors du commun qu’est la vie nomade en bus. A cela va s’ajouter l’instruction en famille des 4 marmots. Il était peut-être temps que je pense à moi , mais vraiment à moi.

C’est un fait je suis de nature à penser aux autres avant moi, un défaut et une petite qualité typique de la générosité. Je pense au bien être des autres et à leur épanouissement. Alors forcément s’il s’agit de mes enfants cela est une priorité. Et mon mari n’en parlons pas c’est évident. Qu’est ce qu’on ferait pas par amour. Ben simplement s’oublier pardi !!!

Voilà qui est bien… des envies passés dans l’oubli, des besoins passés en second, des projets mis en attentes, des activités commencées et restées là priant qu’on les termine. Bref pour quelqu’un de créatif comme moi de folies contenues, on pourrait dire qu’une pierre me cache.

Mon homme qui m’a fait preuve d’un grand amour m’a dit : « tu ressembles à une bombe prête à exploser, mais à chaque fois étouffée par quelqu’un ». Et attention quand il parle de bombe il parle d’une bombe de bonheur !

Lui comme les enfants a profité à ce que je fasse passer mes besoins après les autres, mais dans une famille nombreuse je ne fais que remettre mon besoin après celui-ci puis après celui-là puis l’autre et l’autre. Il me connaît et voit bien que je me perds et voit bien que je ne m’épanouis plus. Oui parce que avant, l’épanouissement et les besoins assouvis de ma famille m’épanouissaient ou me suffisaient, aujourd’hui je ne sais ce que ceux-là me faisaient. Mais maintenant il est clair que non et je deviens fade. Il l’a vu et moi non bien sûr, je ne vois rien je suis aveugle.

Une opportunité de vivre plus pour moi s’offre, j’hésite à la prendre « pour le bien du commun ». Alors mon homme me lance pour me faire réagir ou réfléchir et il a tapé juste :  » soit tu profites de pouvoir le faire maintenant au détriment éventuel de leur qualité de vie, ou alors tu prends soin d’eux comme tu le fais bien et tu attends d’avoir 50 ans pour profiter de ta vie! » POINT !!! Tout est dit : ça fait réfléchir hein ?!. Pour info j’en ai presque 35 d’années, mais ça ne se dit pas. C’est tout de même une preuve d’amour, enfin moi je le considère comme ça. J’en ai de la chance !!!!

35 c’est bien comme âge pour s’épanouir, pour bouger, pour tester, en fait ce serait sympa de vivre cette jeunesse. Bon alors il était temps j’ai failli louper.

Me voilà avec moi pouvant réfléchir tranquillement sans crainte d’être dérangée, de pouvoir mettre mes idées dans l’ordre. Serait-ce l’envie de dessiner qui me prends tout à coup, vais-je le faire ? Oui !!! Histoire de voir si le coup de pattes y est encore ! Ai-je envie de jouer de la musique, je ne sais pas trop attends j’essaye ! Ah oui ! En fait j’adore faire courir mes doigts sur les touches du piano. Ok il faut vraiment que je mette un ordre. Par quoi commencer.

Qui suis-je ?

Ce contenu a été publié dans Mon actualité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *